Les Montagnes Roumaines

Que savez vous sur les Carpates?

Le Château des Carpates

Que savez vous sur les Carpates ?

On les trouve bien sûr en Europe, comme le prolongement oriental des Alpes. Contrairement à ces dernières, qui ont fait naître le mot et le sport téméraire, "l'alpinisme", les Carpates n'ont pas des sommets pointus, leurs cîmes présentant des surfaces plates, couvertes de prairies. Leur relief se distingue par des pentes, souvent douces ainsi que par de grandes et pittoresques dépressions, renfermées entre les montagnes. En commençant par la zone du bassin de Vienne, la chaîne des Carpates trace, sur une longueur d'environ 1.500 Km (dont 910Km en Roumanie - 60%), un arc de cercle qui se clos au delà du Danube, dans le couloir Timok-Nisava, qui les séparent des Balkans.

Les Carpates roumaines font partie du groupage sud-est de la chaîne carpatique. Les géographes les ont divisé en 3 secteurs : les Carpates Orientales, les Carpates Méridionales et les Carpates Occidentales.

Les Carpates Orientales

Elles commencent à la frontière Nord de la Roumanie et ont comme massifs les plus représentatifs : Rodna, Rarau, Ceahlau.L'altitude maximale ici est détenue par le sommet Pietrosul, 2.305m d'altitude, dans les monts Rodnei. Ce secteur des Carpates se remarque par l'emplacement parallèle des cîmes, en signalant la présence des forêts, ce qui fait de la région, le principal fond forestier du pays. De nombreux pas, accessibles, permettent le passage d'un côté et de l'autre des cîmes, faisant la liaison entre les provinces de Moldavie et de Transylvanie; on peut citer à cet égard : Prislop, Bicaz, Ghimes-Palanca, Predeal, Oituz, Buzau.

Les Carpates Méridionales

Celles-ci s'étendent de la Vallée de la Prahova au Danube, jusqu'au couloir Timis-Cerna et Bistra-Strei. Les massifs les plus importants du secteur sont : Bucegi, Fagaras, Retezat, Parâng, Godeanu. Le point culminant se trouve à 2543m, au sommet Moldoveanu du massif Fagaras. D'autres altitudes : Negoiu 2.535m, Retezat 2.509m, Omu 2.507m. Il faut signaler ici la présence des cirques glacières impréssionantes et des lacs alpins.

Les Carpates Occidentales

A l'approche du Danube, les montagnes font un détour vertical vers le Nord, jusqu'à la rivière de Somes. Dans ce groupe on citera les monts Banatului,  Poiana Rusca et les Apuseni. L'altitude maximale est de 1.848m au sommet  Curcubata Mare. On y signale des phénomènes caractéristiques remarquables qui ont formé desgrottes et des défilés, aussi bien dans les Monts Banatului qu'en Apuseni; dans ces derniers on extrait de l'or, occupation connue depuis le temps des daces, et plus tard des romains.

On doit noter dans les Carpates roumaines l'existence de 300 cîmes qui ont plus de 2.000m de hauteur et 13 à plus de 2.500m. Mais la plupart des cîmes ont entre 1.000 et 1.800m d'altitude.

Les pâturages alpin qu'on trouve entre 2.000 et 2.400m, dominent  le paysage des Carpates. Ils ont permis qu'une vie pastorale dynamique s'établisse ici, dès les temps les plus anciens. Les bergeries représentent pendant plus de 5 mois par an une caractéristique essentielle des paysages montagneux.

Les forêts des Carpates sont une richesse qui, malgré les défrichages massifs d'après la seconde guerre mondiale, resiste encore de nos jours. Le sapin, l'épicea, le chêne symbole de la durabilité et de la force du folklore, le faux platane, mais aussi les espèces rares tels que "zada"(larice) et l'if sont caractéristiques aux paysages des montagnes roumaines. De mêmes, les champignons comestibles et les fruits de la forêt font partie - presque sans exception - du dons des Carpates

Aux altitudes de plus de 1.000m, la neige persiste 7 à 9 mois par an, en favorisant les sports d'hiver. Attention toutefois aux risques d'avalanches. Les plus fréquentes valeurs négatives sont enregistrées dans les dépressions Ciuc et Gheorghieni, bien connues comme étant les plus froides de Roumanie. Les températures baissent ici jusqu'à -30°C. Le charme des Carpates consiste également dans la multitude de villages dont les maisons montent jusqu'aux altitudes qui dépassent 1.200-1.500m. 
Les 10 principales stations alpines roumaines sont figurées sur la carte ci-dessus. Fréquentées par ceux qui aiment les sports d'hiver elles sont choisies également, comme point de départ, par les amateurs le randonnées pédestres ou en VTT. Plus de 100 stations thermales et villes d'eau , sur un total de 140 se trouvant en Roumnaie, sont situées das les Carpates ou les Subcarpates. La Roumanie possède un tiers des sources d'eau minérale de l'Europe dont une grande partie sont exploitées pour les soins balnéaires, dans des établissements spécialisés.

La chaîne des Carpates s'étend sur le territoire roumain sur une superficie de 66.720 Km2 , ce qui représente 28% de la superficie totale du pays.

10 défilés sont munis de voie ferrée dont 3 : Mestecanis, Predeal, Ghimes, à plus de 1.000m.

 

Voici la selection de l'Office National Roumain à Bruxelles des plus belle routes dans les Carpates de Roumanie, que nous proposons à ceux qui aiment les paysages et la nature (commençant du nord au sud) :

  • la Vallée de la Iza entre Sighetul Marmatiei et Moisei, puis via la station alpine de Borsa et le pas de Prislop, jusqu'à Vatra Dornei ou Campulung-Moldovenesc;

  • la Vallée de la Bistrita de Vatra Dornei jusqu'au lac Bicaz et le long du lac jusqu'à Bicaz, continuant ensuite par les Gorges du Bicaz et jusqu'au Lac Rouge. Entre Vatra Dornei et le lac de Bicaz la rivière offre d'exceptionnelles possibilités de descentes en cayac ou en radeau;

  • la Vallée du Buzau, de Prejmer ( près de Brasov) via Nehoiu, à Buzau;

  • la Vallée du Teleajen, de Sacele ( sud de Brasov), via Cheia, Valenii de munte. Excellente région pour faire du VTT  et des randonnées pedestres. Monastères, petits villages, la montagne de sel de Slanic Prahova, et à la fin, le fameux vignoble de Valea Câlugareasca;

  • Transfagarasanul : la chaussée qui traverse les Monts Fagaras,  les plus hautes montagnes de Roumanie. Elle passe par un tunnel long de 887m, à une altitude de 2.040m. Fantastique par les paysages de haute montagne qu'elle offre et puis la citadelle de Poienari, le lac Vidraru, les cascades de Bâlea. Visitez aussi les deux points de départ/arrivée: Curtea de Arges ( notre Laeken où dans l'église du monastère sont enterrés les membres de la famille royale roumaine) et  de l'autre coté des Carpates, le monastère de Sambata et le haras de la même localité ou un festival du cheval se déroule au mois de septembre;

  • la vallée du Lotru, de Brezoi ( sur la vallée de l'Olt) et jusqu'à Petrosani ( sur la vallée du Jiu), via la station alpine de Voineasa,  une route qui à la différence des autres ne traverse pas mais longe la chaîne des Carpates au milieu des montagnes;

  •  la route entre Novaci ( près de Târgu Jiu), pittoresque village de bergers ( Festivals et traditions) et Sebes, route qui en grande partie suit la vallée du Sebes. Avec le Transfagarasan, les deux plus hautes routes de Roumanie;

  • Târgu Jiu ( visitez les oeuvres monumentales de Constantin Bracusi), village de Hobita, monastère de Tismana, Baia de Arama ( intéressants phénomènes karstiques), et la magnifique vallée de la Cerna;

  • Resita, Anina, et puis le long du Danube, dans une des plus pittoresques parties de son cours, le défillé que le fleuve a creusé entre les Carpates et les Balkans, jusqu'à Orsova;

  • Stei, Nucet, Scarisoara, Albac, Campeni et puis le long de la vallée de l'Aries jusqu'à Turda, un régal pour ceux qui aiment les villages typiques, la visite des grottes ou des gorges.

 

Au mont Ciomadu, il y a le seul lac qui se soit formé dans le cratère d'un volcan : le lac Sf Ana, aux allentours de la station balnéo-climatique de Tusnad.

Quelques chiffres

  • Les sommets :

  •  
Dans le massif Bucegi : Omu - 2.505m, Bucura - 2.503m, Bucsoiu - 2.492m, Costila - 2.490m
  •  
Dans le massif Fagaras : Moldoveanu - 2.544m, Negoiu - 2.535m, Vistea Mare - 2.527m, Caltun - 2.522m
  •  
Piatra Craiului : Om - 2.239m, Grindu - 2.229m
  •  
Massif Retezat : Peleaga - 2.509m, Papusa Mare - 2.508m, Bucura - 2.433m
  • Les lacs glacières les plus étendus : Bucura (massif Retezat) 8,8 hectares, Zanoaga (Retezat) 6,6 ha, Bâlea (Fagaras) 4,65 ha, Gales (Retezat) 3,9ha.

Les Carpates représentent un "chateau d'eau" pour la Roumanie. C'est ici la source des principales rivières qui sillonent le pays d'un côté à l'autre, en formant des vallées pittoresques.  Sur ces rivières,  on peut faire des excursions agréables à l'aide de différentes embarcations. Mures, Olt, Somes, Cris (Alb, Negru et Repede) mais aussi Arges, Dambovita (qui passe par Bucarest), Târnavele (Mare et Mica), Siret, Trotus, Prut, Nera, Cerna -sont quelques rivières légendaires qui réveilleront toujours l'intérêt du touriste.

Revenir au début


Le Château des Carpates

Ces fragments de murailles ressemblant à des souches, ne sont que les vestiges du célèbre édifice dont Jules Verne a fait le décor de l'un des plus troublants de ses romans : "Le Château des Carpates". En fait, ce n'est que la cité "Colt" ( en français "Croc"), situé sur une cime rocheuse, à une hauteur d'environ 200mètres -656pieds comme le précisait l'auteur. La cité s'élève à la frontière du village Suseni, appartenant à la commune Râu de Mori. C'est un établissement situé au pied des montagnes Retezat, dans le pittoresque pays de Hatzeg.

De la cité d'autrefois, protégée du côté Est par deux bastions, il ne reste à présent que les vestiges du donjon - une tour qui servait de logis ayant des murs épais de presque 2 mètres. Le rez-de-chaussée et les 2 étages sont encore conservés, la hauteur des ruines étant de 7-8 mètres. La cité Colt, de même que la chapelle de la cour dont les ruines se trouvent à ses pieds, avaient appartenu à la famille des princes roumains Cândea.

Et voilà ce que les pages du roman de Jules Verne, nous racontent sur cette sainte demeure qu'on peut voir encore de nos jours: "Là-bas il y avait la vieille petite église du Château. En quel état de délabrement le temps et l'abandon l'avaient mise ! ... Une voûte à moitié effondrée, aux nervures qui se raccordaient encore aux pilastres bossus, deux ou trois arcades ogivales prête à s'écrouler à tout moment..."

La belle cantatrice morte que, grâce à un système de miroirs inventé par le bizarre héros du roman, l'on avait l'impression de voir se promener la nuit sur les créneaux du château, pourrait encore apparaître dans l'imagination du voyageur arrivé aujourd'hui ici, aux environs du défilé Vulcan.

Et, les affirmations de Jules Verne, malgré les longues années qui nous en séparent, gardent encore une étrange résonance. "En fait, bien que le Château des Carpates fut mieux conservé qu'il le paraissait, une peur contagieuse doublée de superstition, le protégeait non moins que pouvaient le faire autrefois les pires, les faucouneaux, les lombardes et les autres pièces d'artillerie des siècles passés. Le Château des Carpates aurait pourtant mérité d'être visité par les touristes et les passionnés de l'antiquité".

Découvrez le châteu de Jules Verne en quittant la Nationale 68 Caransebes- Hateg, (département de Hunedoara ) près de la localité de  Totesti, et suivant la route qui monte le long de la fantasique vallée de  Raul Mare, une des entrées dans les incomparables monts de RETEZAT .

retour Chateaux & Palais

D'autres attractions touritiques dans la région: l'église de Densus, l'église  de Pesteana (XIVe siècle), l'église de SantaMaria-Orlea, la commune de Sarmizegetusa avec les ruines de l'ancienne capitale de la province romaine de Dacia, le château de Hunedoara, les grottes de Cioclovina, Ponorici, Tecuri, Bolii, les citadelles daces de Costesti et sans doute la réserve naturelle de Retezat

Revenir au début


Retezat

voir aussi la rubrique Oltenie de "régions et départements"

Sobre et imposant, tel une gigantesque forteresse de granit, sévère, plein de poésie avec ses pics revêtus de neige jusqu'à la fin de printemps, c'est ainsi que nous apparaît au loin le massif du Retezat. Altitude excédant les 2.000m, abondance et variété de la végétation, nombreux lacs alpins et cirques glaciaires, tous ces éléments définissent la particularité du Retezat, sa physionomie unique dans la chaîne des Carpates roumaines. Sa faune et sa flore, les plus riches et les plus rares de nos montagnes, sont dignes du même intérêt. Ici, à côté des hôtes habituels (ours, loups, sangliers, renards) se réfugient le lynx, le chat sauvage, le gypaète et le chamois. Le monde végétal, de son côté est représenté par des espèces peu répandues ou même absentes des autres massifs montagneux : le noyer sauvage, le frêne, l'edelweiss (Leontopodium alpinium), la nigritelle, la gentiane, l'orchidée alpine, le cembrot (Pinus cembra), sans compter les nombreuses espèces de "Heracium", baptisées, comme pour souligner leur apartenance exclusive à la végétation du Retezat, de noms relevant de la toponymie de ce mont : Peleaga, Retezat, Zanoaga, Taul Negru, Clopotiva, Rîu de Mori,...

Le Parc Naturel du Retezat

MERCI DE RESPECTER LE PARC et notamment de ne pas :
  • circuler pas en dehors des sentiers balisés
  • colecter des plantes, roches, fossiles, animaux,...
  • faire du camping en dehors des zones spécialement aménagés
  • pêcher ou chasser sans autorisation spéciale
  • abandonner vos déchets, papier, boites,...

Le projet de la constitution du Parc National du Retezat appartient depuis 1924 aux savants roumains Emil Racovita et Alexandru Borza. Le massif entra en 1934 sous le régime de protection. Maintenant, il est aussi déclaré réserve de la biosphère, ayant une superficie d'environ 50.000ha.

Trois itinéraires obligatoires ont été établis pour les touristes : Pietrele- Galesul- Baleia / Pietrele- Valea Pietrelor- Bucura / Pietrele- Stînisoara- Saua Retezatului- Porta Bucurei. Mentionnons que l'accès dans la réserve intégrale scientifique est interdit sans autorisation de la Commission pour la Protection des Monuments de la Nature de l'Academie de Roumanie.

Localités et voies d'accès

On peut accéder dans les monts Retezat par deux directions principales :

  1. au nord, par la dépression de Hateg
  2. au sud, par la dépression de Petrosani.

Une troisième direction venant du mont Tarcu rend possible l'accès par l'Ouest.

La RN66 (Filiasi-Hateg-Simeria), qui effectue la liaison entre le sud et le centre de la Roumanie passe par la ville de Hateg. De là, se détache vers l'ouest le RN68 vers Carabansebes qui rend possible l'accès vers le nord-ouest du Retezat. De la RN68, à 11Km à l'ouest de Hateg, prendre une route goudronnée en direction de Gura Apei (35Km).

La route goudronnée Ohaba de sous Piatra (bifurcation de la DN66 à 10Km au sud de Hateg- Salasu de Sus- Nucsoara (Km 14), prolongée par le chemin carrossable de Nucsoara Cïrnic (6Km) permet l'accès au chalet de Pietrele.

 Les localités de la dépression de Hateg d'ou l'on peut entreprendre l'ascension des sommets du Retezat sont les suivantes : 

  • Hateg, centre admninistratif de la zone
  • Clopotiva, commune d'où débouche une route goudronnée en direction du barrage dans la vallée du Rau Mare (30Km environ)
  • Sarmizegetusa, la capitale de la "Dacia Felix" d'il y a 1.800 ans
  • Ohaba de sub Piatra, village de la vallée du Strei, situé à la bifurcation de la DN66 (au Km 156), avec la route communalegoudronnée de Nucsoara
  • Nucsoara, village à la proximité de la vallée du même nom, une des voies d'accès les plus fréquentées vers le coeur du massif

Retour reserves et parcs naturels

Les lacs du Retezat

Ils ont pris naissance à la suite de l'érosion glaciaire ou du barrage des vallées par le glissement des moraines frontales. Ils sont aux nombres d'environ 70 avec une profondeur moyenne comprise entre 1 et 5 m.

Les lacs glaciaires du versant nordique sont généralement situés à des altitudes supérieures ex: Zanoagele Galesului à 2.210-2.225m, Taurile de la Valea Rea à 2.140-2.230m, le lac Gales à 2.050m, etc.
Les deux versants méridionaux, à quelques exception près, se sont formés à des altitudes inférieures à 2.000m. Zanoaga 1.973m, Slaveiul 1.880m, Zanoguta 1.840m.

De tous les massifs des Carpates Méridionales, le Retezat abrite les lacs les plus étendus : Bucura Mare 8,8ha; Zanoaga 6,5ha; Taul Negru 4,04ha; Galesul 3,6ha; Ana 3,1ha.

Les lacs les plus profonds : Zanoaga 29m; Taul Negru 24,8m; Galesul 20,5m et Bucura Mare 15,7m

Revenir au début